CÔTÉ LOISIRS AUTO

Actualités du secteur automobile, Essais constructeurs, Bons plans, Locations de voiture au meilleur prix, etc. @Antilope Productions

VOLKSWAGEN UP! La petite en XL

DB2011AU01280_S.jpgExit la Lupo qui n’a jamais trouve sa place, bye-bye la Fox, bienvenue à la Volkswagen Up ! qui se présente comme une sérieuse concurrente de la Renault Twingo et de la Fiat 500 pour ne citer qu’elles. Cette petite citadine est un modèle essentiel pour le constructeur allemand et elle représente même une révolution.

DB2011AU01276_S.jpg

Pour essayer la Volkswagen Up!, rien de mieux que le terrain de jeu urbain. Le constructeur aurait pu choisir Berlin ou Londres ou Paris, mais c’est finalement Rome puis Milan qui ont remporté les suffrages. Côté Loisirs vous présente la Up! en détail, et vous constaterez qu’elle est agile et qu’elle adore la ville.

 

DB2011AU01295_S.jpgUne vraie citadine par sa taille passe-partout

Pour être considéré comme une vraie citadine, la voiture doit être courte et à sur ce point, la Volkswagen Up ! est parfaite car elle est plus courte de 50cm que sa grande sœur la Polo à seulement 3m54. C’est ce que mesure la Fiat 500 et c’est idéal pour se faufiler et se garer dans des emplacements souvent très étroits. Aussi grâce à ses porte-à-faux ultracourts et à son hayon vertical, la Up! bénéficie du plus grand empattement du segment (2,42 m), ce qui est un gage d’espace aux places arrière.


DB2011AU01307_S.jpgEt si on s’intéressait à son allure ?

Sa face est plutôt souriante avec cette grille formant une bouche autour du bouclier. Ses courbes sont rassurantes, mais c’est surtout son arrière qui fait la différence, avec un coffre vitré noir qui ne va pas sans rappeler les smartphones que les jeunes ont en poche. Ca semble fragile mais en fait il en renforcé d’une structure métallique à l’intérieur pour renforcer la sécurité. 

Essai-Up--007.jpgEt puisqu’on vient d’ouvrir le coffre on constate qu’il est modulable sur deux hauteurs. Ainsi les objets lourds pourront être chargés au niveau de l’ouverture. En glissant la planche au niveau bas, on obtient une capacité de chargement de 251 litres, et de 951 litres lorsque les sièges arrières sont rabattus. On est largement au dessus de la Peugeot 107 qui ne dispose que de 139 litres (751 litres maxi).

La Up! est fun mais sans plus, et côté teintes, on reste dans le classique sans déco spécifique ni peintures bicolores.

 

DB2011AU01285_S.jpgOn s’installe à l’intérieur… alors la UP! est-elle mieux que la Twingo ou la 500 ?

 En France, la reine du segment A, c’est clairement la Renault Twingo. Mais on lui reproche un intérieur un peu trop conventionnel. A bord de la Fiat 500, l’intérieur est pétillant et personnalisation, par contre il manque d’habitabilité. La Volkswagen Up ! va se placer entre les deux. La position de conduite est bonne, la planche de bord est simple mais élégante avec sa couche de laque assortie à la couleur de la carrosserie. C’est une petite révolution en terme de coloris et d’options que la Up ! apporte à Volkswagen dont on connait la rigueur, voire carrément le manque de fantaisie.

Côté pratique, la Up ! est équipée d’un GPS « nomade » tactile à fonction bluetooth qui reprend l’instrumentation de bord et la commande de la radio, et que l’on peut emporter avec soi. C’est astucieux. Ce système est proposé en option à 350 € ce qui reste un bon argument de vente.

DB2011AU01292_S-copie-1.jpgEn poursuivant l’inspection, on s’aperçoit qu’il n’y a pas d’interrupteur électrique côté conducteur pour le lève vitre passager, ni de miroir de courtoisie pour le conducteur non plus. La banquette arrière n'est pas coulissante, mais cela apporterait-il un volume de coffre plus grand ? Ce n’est pas sûr...

La Up ! dispose en revanche d’un régulateur de vitesse et on peut l’équiper d’un toit panoramique ouvrant, ce qui est agréable en été.

 

DB2011AU01270_S.jpgLa sécurité allemande

On a testé récemment la nouvelle Renault Twingo et on salue sa tenue de route. Mais du côté de la Up! ca se passe pas mal du tout. Elle est saine, agréable, plutôt confortable, mais surtout armée d’un système automatique de freinage impressionnant. Alors comment ça se passe ? Simplement, le radar détecte un obstacle. A moins de 30 km/h et sans toucher la pédale de frein, la voiture freine toute seule. C’est une première mondiale pour une petite citadine. Ce système est proposé en option à 200 €. Elément important à préciser : la Volkswagen Up! a obtenu la note maximale de 5 aux crash tests Euro Ncap.

 

DB2011AU01287_S.jpgSous le capot…

Une citadine n’a pas la vocation de faire exploser les chronos. Sous le capot, la Volskwagen Up! inaugure un petit trois cylindres essence 1.0 qui est disponible en 60 et 75ch et en version blue-motion également. La motorisation TDI sera pour plus tard. Bien qu’il n’y ait pas d’isolant phonique à l’envers du capot, le moteur est assez silencieux. Nous avons testé la 1.0 75ch. En ville, rien à redire, mais en sortant du milieu urbain et en empruntant une portion d’autoroute, on constate qu’elle a du mal à prendre ses tours et qu’il lui faut plus de 13 secondes pour atteindre les 100km/h en départ arrêté. Elle atteint tout de même les 171 km/h en vitesse maxi, ce qui est honorable pour une citadine. Volkswagen annonce la sortie de la Up ! en boite automatique mi-2012, mais aussi d’une série « cross-up » en version 5 portes.

 

A la pompe...

La Up! a un appétit d’oiseau avec une consommation en cycle mixte de 4,7 l/100km pour 108 g/km d’émission de CO2 et c’est une bonne nouvelle aussi car elle bénéficie d’un bonus écologique de 400 €. Une sobriété auquel le système Stop & Start contribue. Ce dernier est associé à la récupération d’énergie au freinage et à des pneumatiques à faible résistance au roulement. Si la Volkswagen Up! ne fait que de la ville on sera plus proche des 7 litres aux 100 mais elle ne passera pas au ravitaillement essence trop souvent car avec son réservoir de 35 litres, son autonomie est de 833 km.

DB2011AU01085_S.jpg 

Pour les tarifs...

Le modèle débute à 9.500 euros avec direction assistée, ABS et ESP de série. Le haut de gamme coûte 14.250 euros (Hors GPS). Le prix est donc équivalent à celui de Renault et de Fiat. Le modèle que l’on a testé, c'est-à-dire la 1.0 75ch est à 13080 €

La Volkswagen Up ! est proposée en cinq coloris de carrosserie dont le rouge, huit types de sellerie, 8 types de jantes et quatre niveaux de finition : take-up, move-up, high-up et black&white.

Volkswagen propose une formule de financement avec apport, à 99 € par mois, et avec 4 ans de garantie.

Essai-Up--011.jpg 

En résumé...

La Volkswagen Up ! ne sera pas la rivale de la Fiat 500 auprès d’une clientèle féminine très citadine à la recherche de la fantaisie et du charme, mais en revanche elle devient une concurrente sérieuse des Renault Twingo et Kia Picanto.

On aime : son look, ses équipements et son prix compétitif

On aimerait : une motorisation plus pêchue, pouvoir régler le volant en profondeur et pouvoir lever et baisser la vitre passager sans avoir à s’arrêter pour manipuler sur l’autre porte.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Côté Loisirs Auto

Côté Loisirs Auto est une édition numérique d'Antilope Productions
Voir le profil de Côté Loisirs Auto sur le portail Overblog

Commenter cet article