CÔTÉ LOISIRS AUTO

Actualités du secteur automobile, Essais constructeurs, Bons plans, Locations de voiture au meilleur prix, etc. @Antilope Productions

Renault Wind, le coupé roadster chic et sport

Dès que les premiers rayons du soleil pointent, les fans de cabrios en profitent pour s’accorder des petites virées et découvrir les belles régions de France.  C’est dans ce contexte que le coupé roadster développé par Renault Sport Technologies sur la base de la Clio et de la Twingo RS, dévoile son potentiel. Ce deux-places de 3,83 m. se destine à celles et ceux qui recherchent un véhicule au design sympa et à l’allure fun. La clientèle est citadine et séduit les cadres de 25/45 ans.


Si la marque au losange se dit sans concurrent direct, le Wind se rapproche pourtant de la Peugeot 207 CC et de la Mini Cabriolet, mais affiche des différences qui ne seront pas sans déplaire, comme en témoigne son ingénieux toit électrique pivotant en seulement 12 secondes. Il se range au dessus du coffre (non pas à l’intérieur) pour garder un volume de chargement constant de 270 dm3 que le toit soit ouvert ou fermé. Le Wind séduira aussi par son design novateur avec son pare-brise avancé, son avant profilé agrémenté de bloc optiques bleutés, sa ceinture de caisse haute, et ses flans stylés « ailerons de requin » qui en revanche entrave la visibilité arrière.

  

Le Renault Wind est proposé en deux motorisations essence mais on s’attardera plutôt sur le TCe 100ch en entrée de gamme qui allie vigueur et souplesse quelque soient les routes empruntées, et qui atteint honorablement les 10,5 secondes à 100km/h en départ arrêté pour un couple de 152 Nm à 3500 tr/mn. De son côté le 1.6 de 1133ch gagne un peu plus d’une seconde (0 à 100 km/h) et se montre plus pointu (160 Nm à 4.400 tr/min), mais est-ce vraiment le côté nerveux que l’on attent d’un petit cabriolet ? D’autant que pour gagner une petite seconde, le 1.6 avalera facilement les 9 litres aux 100 contre à peine 7,8 l/100km pour le TCe. Le Wind se décline en deux niveaux d’équipements (dynamique et exception) auquel on ajoutera une série limitée haut de gamme de 300 exemplaires baptisée « Collection » comprenant notamment la sellerie tout cuir, le toit noir brillant et le pack look.

                         
NOTRE AVIS... L’intérêt de ce roadster est évidemment de rouler décapoté, d’où notre insistance sur le confort sonore et la protection du vent. Dès les premiers kilomètres, on apprécie l’excellente protection contre les nuisances aérodynamiques facilitée par le filet anti-remous et aussi par la position de conduite basse. En enchainant les virages sur les petites routes qui surplombent les calanques de Cassis, force est aussi de constater que la direction directe commande très parfaitement le train avant et que le freinage s’évère des plus efficaces. Sur les deux motorisations essence aujourd’hui disponibles, notre préférence porte sur le TCe 100ch certes moins efficace en accélérations mais plus généreux en couple ce qui rend aussi la conduite beaucoup plus reposante.

On aime   
- Sa tenue de route
- Le mécanisme rapide et efficace du toit
- Son rapport qualité / prix / équipements

On aimerait  

- Une meilleure visibilité arrière
- Un confort plus souple
- Une boite auto

SON PRIX : A partir de 17.500 € en version 100ch et 19.500 € avec le 1.6 133ch qui hélas subit un malus de 750 € (165 g/km de CO2).
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Côté Loisirs Auto

Côté Loisirs Auto est une édition numérique d'Antilope Productions
Voir le profil de Côté Loisirs Auto sur le portail Overblog

Commenter cet article